19ème vendredi: des enfants dans les commissariats à Alger

28

La situation des droits de l’Homme devient de plus en plus critique en Algérie. Après l’épisode du 20 avril à Tizi-Ouzou, lors duquel un enfant de 11 ans était retenu plus 12 heures au commissariat central de la ville. Voilà que l’épisode se reproduit aujourd’hui à Alger avec deux enfants emmenés manu militari par les agents zélés de la police.

Le régime en devenir du généralissime Gaïd Salah ne recule devant rien pour mater la révolte populaire qui signe aujourd’hui son 19e acte.

On assiste à une dangereuse recrudescence des actes illégaux de la part des autorités. Après les drapeaux amazigh, les robes kabyles, les maillots de la JSK, voilà que des enfants sont gardés à vue dans des commissariats en dépit de tout bon sens et de toutes les chartes internationales de protection de l’enfance auxquelles l’Algérie a théoriquement adhéré.

Jusqu’où ira Gaid Salah dans son entreprise putschiste de prise du pouvoir ?

Comments
Loading...