Politique Une

Abdelkader Ben Salah, l’inquiétante rechute de son état de santé

Ecrit par Boukhelifa Zahir

Le président algérien par intérim Abdelkader Ben Salah est apparu très amoindri lors de son discours du 06 juin à la télévision algérienne. Un mois, jour pour jour, après l’apparition publique pour rassurer l’opinion, le président par intérim, agé de 78 ans, a perdu tous ces cheveux. Cette perte capillaire accélérée serait due aux effets de la chimiothérapie que A. Ben Salah subirait comme traitement du cancer de la prostate.

Hospitalisé pendant plus de deux mois le 29 septembre 2015 à l’hôpital parisien Cochin. Le deuxième homme de l’Etat algérien de l’époque, avait subi une opération pour une lourde pathologie. Malgré une convalescence de plusieurs mois, le chef de l’Etat algérien par intérim, parait très affaiblis par le cancer de la prostate qui le rongerait depuis des années.

Le palais d’El Mouradia semble renouveler la vente en viager non conclue avec le précédent président A Bouteflika. A rappeler que ce dernier était aux commandes de l’Algérie pendant plus d’un mandat dans un état de santé des ^mus délabré.

 

 

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir