Abdou Semmar: l’opération « lessiveuse de Gaïd Salah » a échoué

75

Après les déclarations polémiques du chef de l’état major de l’armée algérienne, Gaïd Salahh sur l’interdiction de tous les drapeaux autres que le vert-blanc-rouge. Abdou Semmar s’est fendu d’un article sous le sacro-saint sceau de la confidentialité. Il est rapporté que c’est le commandant de la gendarmerie le général Ghali Belkecir, qui aurait induit en erreur l’état major.

Selon « l’Edwin Plenel » algérien, c’est un rapport des renseignements généraux de la gendarmerie faisant état de la présence de « groupuscules » qui «  tentent de semer la discorde en instrumentalisant la question berbère. » qui serait à l’origine de ce qu’il qualifie de grosse bourde. L’état majur aurait marché dans cette manipulation, avec lui le « gentil » Gaïd Salah. Il affirme même même que sa  » source très proche du ministère de la Défense Nationale qui ne cache pas sa colère à l’encontre du général Ghali Belkecir »

Pour boucler la boucle, A Semmar accuse le général Ghali Belkecir  » de causer un énorme préjudice à l’institution militaire à travers son travail bâclé et son amateurisme dangereux. »

Si ce qui est écrit par A Semmar est véridique, Gaïd Salah aurait rétro-pédalé et ordonné la libération des 18 détenus, pour déjouer ce complot ourdi par le commandement de la gendarmerie. Mais au lieu de ça, la « justice du talkie-walkie » a eu la main lourde en envoyant des jeunes innocents croupir dans les geôles d’El Harrach.

Véritable offre de service, cette opération de lessivage de l’image très ternie de Gaid Salah a lamentablement échoué.

 

 

 

 

Comments
Loading...