Politique Une

Accès fermés à la capitale : le FFS évoque « un état de siège »

Accès fermés à la capitale
Ecrit par Juba Amnay

La fermeture des accès à la capitale pour les manifestants a fait réagir le FFS. Dans une déclaration signée par Hakim Belahcel, le FFS « condamne et dénonce avec force la volonté du régime agonisant algérien d’imposer l’état de siège dans la capitale algérienne ».

« Aujourd’hui encore, le pouvoir qui est visiblement extrêmement désemparé et paniqué, a recouru à ses anciennes méthodes despotiques et autoritaires qui consistent à placer des barrages policiers et de la gendarmerie dans la périphérie algéroise », a souligné le communiqué du FFS.

Il a ajouté que « cette opération répressive qui nous rappelle les pires années coloniales, vise à empêcher des centaines de milliers de nos concitoyennes et concitoyens venus de plusieurs wilayas du pays de manifester librement dans leur propre capitale ».

« Le FFS considère que contrairement aux promesses mensongères du chef de l’état Major, le régime algérien en pleine faillite, est en voie de s’engouffrer dans une stratégie d’embrigadement et de ghettoïsation du peuple algérien », considère le parti.

Le FFS met en garde « le pouvoir réel algérien qui tente de saper et d’étouffer la formidable révolution pacifique du 22 février » et se dit « rassuré par l’intelligence et la détermination des Algériennes et Algériens qui s’activeront à déjouer les plans machiavéliques et répressifs de la mafia qui nous gouverne ».

« Malgré les restrictions répressives du pouvoir, des millions d’Algériens sont sortis à travers le pays pour braver les interdits et pour afficher une réponse sans équivoque et sans ambiguïté au dernier message du chef l’état Major de l’armée. En effet ,le peuple algérien a réaffirmé sa farouche détermination à imposer un changement radical du régime et son incontournable volonté d’aboutir à une transition démocratique »,a encore souligné le communiqué.

 

A propos de l'auteur

Juba Amnay