National Une

Alger: le jeune tabassé par la police succombe à l’hôpital

Selon des sources hospitalières le jeune Ramzi Yettou, tabassé vendredi dernier 12 avril par les éléments de la police, rue Hassiba Ben Bouali à
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Selon des sources hospitalières le jeune Ramzi Yettou, tabassé vendredi dernier 12 avril par les éléments de la police, rue Hassiba Ben Bouali à Alger a succombé aujourd’hui 19 avril en fin d’après-midi suite à un traumatisme crânien.

Surpris vendredi passé vers 17h30 avec ses amis à côté de la gare de l’Agha, les policiers avaient eu la main lourde contre des manifestants pacifiques qu’ils ont tabassé sans discernement.

Selon le frère de la victime, c’est au moment où Ramzi et ses amis s’arrêtaient à prendre un taxi que les policiers les ont chargé. Il a été transféré à l’hôpital Mustapha Pacha, mais il a succombé cet après-midi.

Selon toujours sa famille, la dépouille mortelle n’a pas été encore récupérée par sa famille. Ramzi Yettou est âgé de 23 ans et originaire de Blida. Ce décès vient après celui de Hassan Benkhedda, au début du mouvement. Le défunt a été piétiné par des marcheurs qui fuyaient les policiers qui les ont pourchassé.

Nous reviendrons dans nos prochaines édition sur ce qui s’apparente à un assassinat.

 

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir