National Une

Alger se barricade et la Kabylie s’attend au pire

Alger se barricade et la Kabylie s'attend au pire
Ecrit par Boukhelifa Zahir

C’est en milieu de la nuit que des dizaines de camions des forces antiémeute ont investi la place de la grande poste à Alger. En prévision des marches de protestation de vendredi 22 février, les forces de la répression ont pris leur quartiers sur les ronds points et les endroits sensibles de la capitale. Cette dernière semble se parer d’un calme trompeur.

A l’instar de la Kabylie, les rassemblements sont déjà en cours dans plusieurs localités, tel Bougaa à la frontière avec Setif. Et Maillot où le rassemblement organisé par par les citoyens, s’ébranle en ce moment même vers le chef lieu de la ville de Bouira.

Les démonstrations de forces sont appelées à gagner en force dans les heures à venir.

 

 

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir