Ali Bendaoud, un Toufik’s boy à la tête de la DGSE

94

Le général-major Abdelhamid Bendaoud, dit Ali est revenu aux commandes des services du renseignement algérien, la DGSE. A l’issue du bras de fer entre les clans, l’avantage est revenu au clan de l’ex DRS, avec les bonnes grâces de la France. Cette dernière a pesé de tout son poids pour avoir un « fidèle » à ce poste stratégique.

Après dix ans passées entre l’ambassade algérienne à Genève puis à Paris. Ali Bedaoud est promu à la tête de l’une des trois directions du renseignement chargée du contre espionnage, rattachée à la présidence. Il sera débarqué en 2015 avec d’autres généraux jugés trop proche de l’ancien chef du DRS, Mohamed Lamine Mediène dit Toufik.

Parmi les exploits du terrain attribués par certains observateurs au « retraité de la France ». Il serait en grande partie l’architecte de l’implosion du MAK.

Comments
Loading...