National Politique Une

Ali Ghediri : « non à la mort programmée de l’Algérie »

Ecrit par Hichem B

dans une déclaration postée sur sa page Facebook, le candidat à la présidentielle, le général à la retraite Ali Ghediri estimé que les marches contre le 5e mandat est un refus des citoyens de « la mort programmée » de leur pays.

« Les Algériennes et les Algériens ont exprimé, pacifiquement et dans le calme, leur envie de la rupture avec une gouvernance qui a mené le pays vers l’abîme et vers l’impasse », a-t-il écrit, ajoutant que ces manifestants ont crié haut et fort leur refus de la mort du pays et leur opposition au 5e mandat.

« Par ces manifestations, ils ont prouvé qu’ils veulent leur autodétermination pour un quotidien de liberté » contre « les aventuriers qui ont pris le pays en otage », a-t-il encore dit. Dans son communiqué, le candidat à la candidature souligne que le civisme qui a marqué les marches est un démenti cinglant aux prévision du pouvoir qui misait sur les dérapages.

« Le peuple algérien a prouvé, encore une fois, sa maturité politique et sa capacité à gérer démocratiquement ses affaires à l’instar de tous les peuples du monde », a estimé, par ailleurs, le candidat, ajoutant que le peuple a réussi « un acte historique », où la relation entre les manifestants et les éléments du service de sécurité empreinte « de fraternité » prouve, si besoin est, que l’Algérien est respectueux des institutions de l’Etat.

« Le message du peuple est clair, iol revient décidément au pouvoir de se hisser à la hauteur de cette exigence politique et citoyenne », afin « d’éviter au pays le pire », ajoute encore le communiqué de Ghediri.

A propos de l'auteur

Hichem B