Anniversaire de l’assassinat du Dr Fekhar : l’hommage de Nadia Matoub

202

À chaque commémoration dédiée à la perte d’un être cher, nous mesurons le temps qui nous sépare des présences révolues. Vécu différemment par chacun, ce temps nous permet de nous adapter à la réalité de cette présence perdue et nous mène à cesser de rechercher inlassablement à retrouver celle ou celui que nous étions.

Pour Zahira Fekhar et pour tous les proches de Kamel Eddine, le visage de celui-ci, les images des instants précédant sa mort et celles des appels de détresse pour lui venir en aide, restés sans réponse, le sentiment d’impuissance qui vide le monde hanteront leur mémoire et s’imposeront avec force au moindre son, à la moindre odeur, à l’infime sensation qui résonne avec ces moments-là. Ces jours de commémoration seront lourds à porter, d’autant qu’ils sont désormais engagés dans un long combat pour lui rendre justice. Zahira pourra compter sur l’amour et la bienveillance de ses proches pour survivre et traverser ces temps de peine. La promesse de la vie, elle la rencontrera à chaque instant d’oubli qu’elle vivra dans le regard de ses enfants.

Le Dr Kamel Eddine Fekhar s’est engagé dans un combat noble, celui de la défense des droits humains et du peuple mozabite qui subit avec violence l’oppression acharnée du pouvoir algérien. Le racisme de ce dernier trouve écho chez nombre des ennemis de Tamazgha. Notre existence en tant que Kabyles et Amazighs est perçu comme une menace et le déchaînement anti-kabyle et anti-amazigh dont nous ne cessons de faire l’objet, accru depuis un an, en est la preuve.

Nous luttons en toute conscience et notre détermination est grande. Nous ne cédons pas à la haine. Nous ne sommes pas mus par les mêmes vibrations que ceux qui nous insultent, nous persécutent et qui veulent nous voir disparaître. Nos vibrations accompagnent des airs d’émancipation et d’amour. Notre attachement à nos montagnes et à nos terres est ineffable, mais les horizons de notre existence et de nos luttes ne trouvent pas de limite : ils appellent à la vie de toutes les formes de libertés.

Comments
Loading...