Culture Kabylie

Annulation du concert en hommage à Ferhat au Cabaret sauvage

Ecrit par Hichem B

Le concert célébrant les 50 ans de carrière de Ferhat Mehenni n’aura pas finalement lieu le 17 mars. Fidèle à ses pratiques, le pouvoir algérien a agi pour saborder l’initiative.

Via l’ambassade d’Algérie à Paris et le ministère de la Culture, des pressions ont été exercées sur le patron du Cabaret sauvage pour annuler cette rencontre en hommage au militant Ferhat.

Cet hommage pour les « 50 ans de militantisme au service de la Kabylie » de Ferhat Mehenni, devait être organisé par Sab Amar Khodja président de L’ODEK. C’était pour célébrer avec tous les artistes qui le souhaitent et les compagnons de lutte de l’homme qui témoigneront de ce qu’ils ont vécu à ses côtés.

Ce fut, donc, sans compter sans les représentants du pouvoir algérien. Le consul d’Algérie à Paris, puis l’ambassadeur, se sont déplacés pour voir le patron du Cabaret sauvage. Même le ministre algérien de la Culture, Azeddine Mihoubi,  était intervenu auprès de lui pour mettre la pression sur ce gérant de salle qui a fini par céder.

Le prétexte invoqué est que l’Algérie  allait être  le 17 mars en plein campagne électorale des présidentielles et qu’il n’aurait pas le droit de prêter sa salle à un opposant comme Ferhat.

Contacté par nos soins, M. Ferhat Mehenni a refusé de commenter ces informations. Il a néanmoins souligné qu’ « à quelque chose, cette annulation est bonne. Nous irons dans une plus grande salle et nous prendrons le temps pour mieux communiquer sur cet important événement ».

A propos de l'auteur

Hichem B