Politique Une

Après Reuters, Alger expulse l’agence France presse, AFP

Après Reuters, Alger expulse l'agence France presse, AFP
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Le directeur de l’AFP à Alger Aymeric Vincenot est contraint de quitter le pays après l’expiration de son titre de séjour. Malgré son maintien en poste après la perte de son accréditation et sa carte de presse non renouvelées à terme en décembre 2018. Le journaliste français a continué à assumer ses fonctions de chef de bureau.

A rappeler qu’avant l’AFP, l’agence britannique Reuters a vu son correspondant, Tarek Amara expulsé le 31 mars 2019 sans ménagement par la police algérienne. Il reprochait au journaliste sa couverture de la révolte populaire. Il est accusé de parti pris en faveur des manifestants et de diffuser des fakes news.

La non délivrance de visas aux journalistes étrangers et l’expulsion des rares qui sont sur place n’augure rien de bon pour l’avenir. L’armée s’apprête-t-elle à réprimer à huis clos ?

 

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir