Arrêtée pour port du drapeau amazigh : non-lieu pour la militante Sabrina Malek

32

Arrêtée vendredi passé à Alger pour port du drapeau amazigh, la jeune militante Sabrina Malek a été convoquée pour ce matin par le procureur de la République près le tribunal Sidi M’hamed d’Alger. Fort heureusement, le procureur a décidé d’un non-lieu pour la militante qui sort ainsi libre du tribunal.

Selon des avocats qui se sont déplacés au tribunal, la décision du procureur ne peut être expliquée que sur deux volets, d’autant plus qu’elle a été libérée sans comparution, mais transférée au commissariat de police de Cavignac.

Le premier concerne « une volonté du parquet de jouir pleinement de ses prérogatives et faire appliquer la loi qui ne condamne nullement pour port d’un quelconque drapeau ».

Le second volet qu’ils évoquent « est la probable existence d’instruction venues d’en haut pour libérer Sabrina Malek afin de ne pas envenimer encore une situation très tendue ».

Pour les militants qui ont tenu un sit-in devant le tribunal, la libération de la militante est « une victoire », même si, regrettent-ils, « une cinquantaine de jeunes manifestants est toujours détenu à la prison d’El Harrach pour port de l’emblème amazigh ».

Comments
Loading...