Arrêtés pour port du drapeau amazigh : les accusés sous mandat de dépôt

53

Arrêtés vendredi pour port du drapeau amazigh, les accusés sont placés, par le procureur de la République sous mandat de dépôt. Ils sont accusés de « port d’un emblème autre que celui nationale » et « d’atteinte à l’unité nationale ». Les avocats des accusés dénoncent cette mise sous mandat de dépôt et expliquent qu’aucun texte de loi sur la base duquel ces jeunes peuvent être condamnés. A signaler également que plusieurs manifestants ayant observé un sit-in, ce matin, devant le palais de justice ont été interpellés par la police.

La justice par extrapolation flagrante des textes de loi a outrepassé le droit pour livrer aux geôles algériennes des innocents sans aucun autre tort que celui d’avoir exprimés leur ras le bol.

Comments
Loading...