Campagne électorale : la mauvaise posture des soutiens du RND en Kabylie (document)

68

Les militants et autres apparatchiks des résidus du système en Kabylie ne savent plus à quel autorités se plaindre pour mener leur mission de larbins. La position de la région vis-à-vis de la présidentielle algérienne les met dans des postures très inconfortables.

C’est le cas, notamment, des gens du RND, dont le SG par intérim, Azeddine Mihoubi est candidat. Les gens du RND se font de plus en plus discrets depuis le début du soulèvement, mais ils se font rares depuis le début de la campagne électorale.

A Tizi-Ouzou, les responsables locaux du RND se sont allés jusqu’à annoncer leur retrait du parti, ou du moins de la campagne électorale. C’est le cas de Tayeb Mokadem, député pour un 4eme mandat sous la houlette du RND.

En effet, après avoir annoncé sa non-participation à la collecte des signature pour le candidat de son parti, il tente, néanmoins, mais sournoisement, de faire campagne à sa façon.

Ainsi, il envoie depuis hier des SMS à ses connaissances les invitant au meeting de Mihoubi à la Coupole d’Alger. Sans pour autant prendre le risque de provoquer l’ire de la population locale, Tayeb Mokadem tente un minimum pour rester dans les bonnes grâces de ses chefs d’Alger.

La même difficulté est vécue par les soutiens des candidats dans toutes les localités de la région, d’où le boycott de la région par les candidats dont aucun ne s’est aventuré à mener campagne en Kabylie.

Comments
Loading...