Candidats à la présidentielle de décembre: premier acte officiel de l’opération « Zéro Kabyle »

61

La liste des cinq candidats à la présidentielle du 12 décembre dévoilée aujourd’hui 02 novembre par la commission en charge des élections est l’illustration parfaite du paysage politique algérien tel voulu par le chef des armées Ahmed Gaïd Salah. Parmi les cinq aucun Kabyle, à l’image de ce que sera le sérail algérien post présidentielles de décembre.

Indépendamment du rejet ou de l’acceptation de ces élections, il s’agit là d’une démarche officielle d’un Etat qui s’apprête à « ethniciser » son personnel politique aux commandes. Le plan supervisé de près par Amar Saidani en étroite collaboration avec Ahmed Gaïd Salah, rentre dans sa phase active.  L’aversion pour « L’Etat profond », qui n’est autre que le clan de Toufik et par extension les « Kabyles », de ces deux personnages constitue le carburant pour régénérer « le système » dans sa version la plus belliqueuse et dangereuse.

Sur la carte de l’Algérie les candidats sont répartis ainsi: Deux Chaouis, un Sahraoui, un Msili enfin un représentant de l’Ouest. L’outsider Ali Benflis s’est flanqué d’un lièvre pour mobiliser le maximum chez les Chaouis, reconnus les plus hostiles aux Kabyles. Les candidat sahraoui est désigné pour brasser large et donner l’impression de l’adhésion populaire de l’Algérie profonde. Avec un lièvre de luxe, pour ne pas laisser se disperser les énergies maléfiques des militants du RND, surtout quand il faut faire recours à la fraude.

Avec toujours plusieurs coups d’avance, le pouvoir algérien s’apprête à se métamorphoser en un ogre qui manquera pas de dévorer la Kabylie. Les dès sont jetés, comme au 4/21, les 06, 15, 10, 34 et 35 seront des mises perdantes.

Comments
Loading...