Contribution / DSP de Tizi-Ouzou : Le « Zirisme » continue de sévir

138

100Un groupe de fonctionnaires du secteur de la santé de Tizi-Ouzou ont réagi aux informations publiées par kab-news sur le DSP de Tizi-Ouzou, Abbès Ziri. Dans une contribution envoyée à la rédaction, ils ont apporté des preuves supplémentaires sur tout ce que notre site d’informations a publié à propos de l’ex-DSP, Abbès Ziri et la gestion chaotique de cette institution. Nous publions dans son intégralité la contribution. Nos précisons toutefois que kab-news finalise une enquête sur l’actuel DSP par intérim que nous allons publier incessamment sous peu. 

Le « Zirisme » continue de sévir

De mémoire de Tizi-Ouzéen, jamais directeur d’exécutif de wilaya n’a été aussi nocif, pernicieux et nuisible au secteur de la santé que Ziri Abbes.

Treize ans (à vérifier ??) de gabegie dans un secteur aussi sensible que la santé et c’est treize ans de complots, de tergiversations et de retard pour la région. Quel gâchis ! Des 10 ans (???) passés au CHU de Tizi-Ouzou, on ne retient de sa gestion que les magouilles, les conflits et les coups bas. Parmi ces « chefs d’œuvres », son acharnement et harcèlement sur un chef de service de chirurgie.

De l’avis de tous ceux qui ont eu affaire à lui, de près ou de loin, il est décrit comme une personne sournoise, incertaine, insincère, versatile et narcissique, sachant courber l’échine et se prosterner devant ses patrons et se montrer impitoyable vis-à-vis de ceux qui osent le contredire ou refusent de se soumettre à son diktat.  Il ne supporte pas que quelqu’un lui fasse de l’ombre. Celui qui en est coupable est vite mis au vestiaire. Pour lui, tout le monde est mauvais sauf lui et ses larbins. Pour se dédouaner de son incompétence et de sa mauvaise gestion, c’est toujours la faute aux autres. Jamais la sienne. Habitué des combines et des médisances, non content de ses exploits destructifs et pour se maintenir au sommet, il apprend par cœur le Prince et surpasse Machiavel en inventant le Zirisme : Son seul souci, sa petite personne. Son unique but, ses intérêts personnels. Son ultime obsession, plaire à ses mentors et gagner leur faveur. Et au diable la santé de la population !

« Auréolé » du titre de Professeur, Ziri ne sait même pas aligner deux phrases correctes. Sauf celles qu’il a apprises par cœur et qui reviennent sans cesse dans chacune de ses interventions. Toute sa rhétorique se résume à énumérer des réalisations qui ne sont pas les siennes et à tirer sur tous ceux qui travaillent dans l’intérêt du malade. Il n’en a cure de la santé du citoyen, ni de son devenir. Pour rappel, il a refusé de se rendre à Makouda suite à la fermeture de la polyclinique, pendant plus de cinq mois ; et son ouverture n’a eu lieu qu’après l’intervention salutaire de la commission santé de l’APW de Tizi-Ouzou.

Limogé de la direction générale du CHU en 2017, son parachutage comme DSP de Tizi-Ouzou n’a été qu’un compromis durement négocié après plusieurs interventions. Son passage à la DSP a été des plus médiocres et ne déroge pas à ses fantasmes égocentriques et à ses caprices. Tous ceux qui se dressent devant lui se voient écartés, vilipendés et persécutés.

Sa gestion des affaires de la santé est approximative et celle de la pandémie Covid-19 a été catastrophique. Ce qui lui a valu, d’ailleurs d’être démis de ses fonctions en pleine crise. Ne s’avouant jamais vaincu, il actionne ses relais mafieux en vue de se maintenir en haut de la hiérarchie en offrant ses services et se vendre pour échapper à la justice qui l’attend au tournant. Les enchères sont ouvertes !!!

Au mépris des lois, dans l’impunité la plus totale, il continue, malgré son limogeage du poste de directeur de la santé et de la population de Tizi-Ouzou et avec la complicité ou l’insouciance du directeur par intérim, de disposer de la voiture de service de la DSP, de celle du CHU avec chauffeur, sans oublier qu’il occupe indûment le logement de fonction du CHU qui revient de droit au DG.

Il pousse l’impudence jusqu’à faire une visite, accompagné du directeur par intérim, au centre anti-cancer de Draâ-Ben-Khedda alors qu’il n’est plus DSP.

Comments
Loading...