Covid-19/ Auto-organisation en Kabylie : quand la gendarmerie tente de saboter les initiatives

816

Plusieurs villages de Kabylie ou presque tous se sont adaptés à la nouvelle situation imposée par la pandémie du Covid-19. S’appuyant sur la légendaire solidarité villageoise, les Kabyles se sont pris en charge.

Dans mes quatre coins de la régions, aucun village n’est resté en marge. tous les villages ont décidé de se protéger contre le Coronavirus avec les moyens du bord.

Ainsi, un confinement a été décidé et des moyens ont été mis à la dispositions des comités de jeunes mis sur pied à cet effet. Sauf qu’un fait risque de saborder cette entreprise. Il s’agit des tentatives des services dits de sécurité algériens de briser cet élan et ces initiatives.

La présence des gendarmes dans plusieurs localités pour les obliger à « lever » les barrages mis aux entrées des villages, a été signalée dans plusieurs villages, comme à Yakouren, Makouda, Sidi Aïch, Iwaquran…

« Ils veulent casser cette organisation qui dépasse l’administration centrale », pensent plusieurs citoyens, ajoutant que compte-tenu des dispositions prises pour éviter toute éventuelle propagation du virus, « les étrangers aux villages sont interdits d’accès ».

Comments
Loading...