Take a fresh look at your lifestyle.

Crise au RCD, les états-majors des deux clans en quête d’alliés

6

Depuis que le conflit au sein du RCD a éclaté au grand jour, la base militante et les élus se bi-polarisent autour des états-majors des deux clans.

Ce qui était pensé au départ comme une pertinente remise en cause de la direction du parti avec l’arrière pensée de l’amadouer, n’a pas tardé à se retourner contre ses initiateurs. Voulant prendre de cour le président du parti en signant et en faisant signer un brûlot contre l’équipe dirigeante. M Bellabes n’a pas hésité à rendre public cette missive, et gagner à son compte l’effet de surprise. Entre la violation des statuts et être acculé au mur, Mohsin Bellabes n’a pas hésité à jouer la transparence à outrance.

Suite à l’exclusion de certains « poids lourds » lors du dernier conseil national, l’atmosphère est devenue électrique. « Les princes » du RCD reprocheraient au président un manque de solidarité avec l’ancien président et surtout une volonté de mener une nouvelle politique loin des anciennes alliances « historiques » du parti.

Dans ce climat les tractations vont bon train. Si le clan de Mohsin draguent parmi les élus locaux en Kabylie et la jeune militance. Celui des Sadis, aurait établi son QG à Paris. Des rencontres sont organisées par le désormais ex secrétaire national aux affaires internationales, Meziane Sadi, avec les anciens militants de l’immigration. Le but est d’allonger les « leviers de levage » pour tenter de provoquer un congrès extraordinaire. Meziane Sadi et certains « princes » du RCD comptent sur cette échéance pour reprendre le parti des mains de Mohsin Bellabes.

Entre volonté de s’affranchir et la volonté de grandeur…éternelle le combat est lancé et son issue est quasiment incertaine.

 

Comments
Loading...