Culture Kabylie On vous le dit Une

Détails du Guet-apens et tentative d’assassinat du poète kabyle Anza

Ecrit par Boukhelifa Zahir

Samir Mokrani, alias Anza le poète kabyle engagé est sauvagement agressé par au moins cinq individus hier 14 août dans la soirée. Les agresseurs se sont acharnés sur lui à l’aide de couteaux, barre de fer et bouteilles en verre. La victime est atteinte au niveau de la trachée et la tête avec plusieurs lésions. Le tibia est carrément fracassé. Évanoui sous l’effet de la douleur, ses bourreaux l’ont mis dans le coffre d’une voiture pour le  » jeter » sur le bas côté de la chaussée près d’ un ruisseau. Les agresseurs l’ont laissé pour mort. Il est à l’hôpital de Tizi Wezzu en attente d’une intervention chirurgicale, sous la surveillance de sa famille et de ses amis. Son entourage craint une deuxième expédition punitive des agresseurs pour l’achever.

Selon des témoignages recueillis sur place, tout avait commencé en début de soirée quand Anza à rencontré deux individus qu’il connaissait de vue. Ces derniers l’invitent à partager un gueuleton en plein air et du vin au lieu dit le barrage. Pour l’attirer ils lui ont promis de le filmer decantant ses poèmes. À peine l soirée entamée, une voiture de marque Renault 21 s’est arrêtée à leur niveau et trois ou quatre individus sortent armés de couteaux et de barre de fer. Ils se ruent sur Anza et le rouent de coups. Ses hôtes au lieu de se mettre de son côté, rejoignent les agresseurs et le frappent avec des bouteilles en verre. Évanoui, les agresseurs le croyaient mort. Ils chargent le corps dans la malle de la voiture pour le cacher plus loin.

Cette agression que selon les faits on peut qualifier de tentative d’assassinat préméditée est gravissime. Le nombre d’individus élevés ayant participé est révélateur que c’est un crime organisé dont les commanditaires ne tarderont pas à être dénoncé.

Sa famille a confié l’affaire à un avocat qui s’en chargera de déposer plainte pour tentative d’assassinat.

Promp rétablissement à Samir Mokrani, le poète kabyle hériter de Lounes Matoub.

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir