Détention de Khaled Chouater : la réaction de la Ligue kabyle des droits de l’homme

73

La Ligue kabyle des droits de l’homme réagi à la détention du docteur Khaled Chouater. Voici leur déclaration.

Dr Khaled Chouater en détention depuis le 24 juin 2019 (56 jours) et en grève de la faim depuis le premier jour de sa détention. Khaled Chouater est un citoyen kabyle originaire de Sétif et ayant fait ses études à la faculté de médecine d’Annaba.

Docteur en médecine spécialisé en néphrologie à l’hôpital de Bordj Bou Arreridj (BBA) et militant indépendantiste kabyle, Khaled Chouater est détenu en prison depuis le 24 juin 2019 pour avoir posté une photographie de lui à l’hôpital de BBA avec le drapeau amazigh, en protestation à l’interdiction inconstitutionnelle du chef de l’état-major Ahmed Gaïd Salah de brandir tout autre drapeau que le drapeau algérien dans les marches.

Les autorités algériennes surveillent scrupuleusement l’activité des internautes sur les réseaux sociaux. De nombreuses photographies de lui avec brandissant le drapeau Amazigh sont postées sur son compte Facebook.

Il a été inculpé au titre de l’article 79 du Code pénal algérien par le juge de Bordj Bou Arreridj. Il est accusé d’incitation à la violence et atteinte à un symbole national, atteinte aux constantes nationales, incitation à la haine et atteinte à un corps constitué. Ces griefs sont punis par les articles 79, 144, 144 bis 2 et 160 bis du code pénal algérien.

Soulignons que Khaled Chouater ne se trouvait pas dans les marches avec un drapeau amazigh. À ce titre-là, le motif de sa détention est doublement arbitraire puisque l’interdiction se limitait aux marches.

Il est urgent d’agir. Le Docteur Khaled Chouater est actuellement en grève de la faim et en détention depuis 56 jours.

La LKDH exige la libération immédiate et sans condition de Khaled Chouater.

Nous demandons à toutes les associations et ONG, à tous les partis politiques, à tous et à toutes les journalistes, écrivain.e.s, universitaires, militant.e.s et citoyen.ne.s de lutter pour la libération de tous les détenus et détenues sans exception, au nom du respect à la dignité pour toutes et tous, au nom de la liberté pour toutes et tous et du respect des opinions politiques de chacun et chacune.

Nous condamnons toute solidarité sélective qui entre en contradiction avec les revendications du mouvement dit « Hirak ».

Nous sollicitons la solidarité de toutes et tous.

Nous sollicitons le Conseil National de l’Ordre des Médecins pour qu’ils mettent en œuvre leur confraternité en soutien au docteur Khaled Chouater.

Paris, le 19 août 2019, 
Pour la LKDH, 
La Présidente, Tafsut At Lhadj.

Comments
Loading...