Economie National Une

Enquête sur la corruption : le groupe Condor concerné

Ecrit par Hichem B

L’opération de lutte contre la corruption ne s’arrête pas en si bon chemin. Ainsi, après Haddad, Kouninef et Rebrab, c’est au tour des Banhammadi du groupe Condor de susciter la curiosité des enquêteurs.

Selon des informations, l’enquête sur le groupe Condor a été lancée depuis quelques jours. Preuve en est la décision des enquêteurs de récupérer tous les dossiers de financements du groupe Condor.

« Une instruction a été donnée à toutes les banques avec lesquelles Condor traitait de faire parvenir aux enquêteurs tous les dossiers », affirme notre source. Le Groupe Condor des Banhammadi s’est illustré depuis quelques années dans l’électroménager. Moussa, l’un des frères était ministre des TICS, c’est ce qui a permis au groupe, dit-on, de gagner des parts de marché dans le domaine.

L’autre appui des Benhammadi est ce beau-frère qui est responsable au sein d’Algérie-Telecom. Ce dernier proche de Houda Imane Faraoun n’est autre que Nabil Belkassam, frère de Farida, présentatrice à la télévision nationale, véritable « dénicheuse » de marchés et de financements pour sa famille, d’où l’implication de son frère dans le juteux business des télécommunications.

Certains disent également que c’était grâce à Mme Benhammadi Farida, née Belkassam que le groupe a bénéficié d’un financement public d’une valeur d’un million d’euros l’an écoulé. Seule la justice pourra confirmer ou infirmer tous ces oui-dires.

A propos de l'auteur

Hichem B