Internationale National Tamazight Une

Entretien avec Omar Louzi, militant amazigh marocain

Ecrit par Juba Amnay

Omar Louzi, militant amazigh marocain évoque dans cet entretien le projet du parti écologiste Izegzawen qu’il compte lancer très prochainement. Il traite des principes de cette nouvelle formation également. Il a évoqué aussi le mouvement de rue en cours en Algérie.

Kab-News : Vous êtes fondateur du parti des écologistes marocains (Izegzawen) peut-on connaître un peu plus sur cette formation et ses principe fondateurs ?

Omar Louzi : Izegzawen s’inscrivent dans la même lignée idéologique que la  » Global Green  » qui est l’internationale Verte. Cette initiative vient pour combler le vide et inciter les marocains à contribuer à la sauvegarde de notre planète en préservant l’environnement dans notre pays. Izegzawen ne se limitent pas aux seuls revendications environnementales, mais aussi à la justice sociale et au respect de la dignité humaine et les droits humains tels qu’ils sont reconnus dans les traités et accords internationaux.

C’est une formation qui se veut être une rupture avec la classe politique traditionnelle marocaine. Pourquoi ce choix ?

Ce choix vient du ras le bol général des Marocaines et Marocains vis à vis de la classe politique majoritairement corrompue. Nous voulons donner de l’espoir aux jeunes générations en leur offrant la possibilité de rallier un parti avant-gardiste qui pense aux générations futures

Vous parlez de l’amazighité et de laïcité. Pensez-vous que la société marocaine est suffisamment prête pour accueillir notamment le projet de laïcité ?

Absolument, les jeunes générations de marocains sont mûres pour la laïcité, pour la diversité culturelle, linguistique, et cultuelle … C’est les vieilles générations qui sont entrain de disparaître qui empoisonnent le Maroc et le maintiennent dans des archaïsmes moyenâgeux, et notre Parti est là pour bousculer tout cela.

Le comité préparatoire du congrès constitutif du parti est à pied d’œuvre, qu’en est-il des préparations au fait ?

Nous sommes en train de consolider la base en élargissant les concertations avec toutes les personnes qui veulent nous rejoindre. Izegzawen est un Projet participatif dès sa conception. Nous écoutons tout le monde et nous prenons en considération toutes les critiques constructives. Notre démarche et démocratique et nous tenons à mettre des gardes fous dans les statuts pour garantir la démocratie interne en interdisant catégoriquement à un Président élu de faire plus de 2 mandats constitutifs

En Algérie, un mouvement de protestation inédit est en cours. Quelle lecture vous en faites-vous ?

Ce qui se passe en Algérie impacte ce qui qui se passe au Maroc et vice versa … Nos deux pays sont condamnés à s’entendre sur la base de ce qui nous unis réellement la nord-africanité  et notre amazighitude ancestrale. Le mouvement actuel en Algérie est bénéfique pour toute la région. C’est la première fois qu’un peuple arrive à bousculer pacifiquement l’ordre établi. C’est notre devoir de soutenir ce mouvement pacifique qui n’aspire qu’au bien-être économique, social, environnemental de ce peuple merveilleux dont je respecte l’histoire et nous aspirons qu’un jour nous arrivions à édifier les Etats Unis d’Afrique du nord … Ça sera un des combats stratégiques des militants d’Izegzawen

Un mot pour conclure ?

Merci de m’avoir donné l’occasion pour m’adresser au peuple algérien  et spécialement à nos frères kabyles.  Azul !

A propos de l'auteur

Juba Amnay