Etat de siège et centres d’internements dans l’agenda du pouvoir militaire ?

105

Selon des indiscrétions, une partie d’état major de l’ANP envisagerait de faire décréter l’état de siège par le président par intérim Abdelkader Bensalah pour mettre fin définitivement à la contestation de rue. Certains conseillers du chef d’état-major, Gaïd Ahmed Salah, lui susurrent à l’oreille de prendre les décisions qui s’imposent pour permettre « l’organisation de l’échéance électorale du 12 décembre, demandée par la majorité du peuple algérien, dans un climat de sérénité et de sécurité ». La mobilisation toujours forte de la rue est perçue par le commandement militaire comme un danger sur la feuille de route que Gaïd Salah s’est fixée, qui devait se conclure par des élections présidentielles le 12 décembre prochain.

Selon les rapports des renseignements généraux, transmis « en haut », l’élection du 12 décembre comporte d’énormes risques d’affrontements violents entre les pros et les anti-élections. Le pouvoir craint une guerre des tranchées sur tout le territoire, ce qui avorterait l’élection et remettrait aux calendes grecques le retour à la « légalité constitutionnelle ».

La mesure de l’état de siège et le transfert de l’autorité vers les cercles militaires viserait à reprendre le contrôle de l’espace public et mettre un frein à toute activité politique non autorisée. Mais le but recherché est de briser ce sentiment « d’invincibilité » que les manifestants ont développé depuis maintenant 32 semaines, en partant de Kherrata. La stratégie des militaires est d’installer la peur quitte à ouvrir des centres d’isolements de masses, mesure impossible à réaliser sans les lois d’exception.

le président par intérim Abdelkader Bensalah serait opposé à de telles mesures, lui qui voulait laisser l’emprunte la plus neutre possible dans le paysage politique algérien. Toutefois, sa résistance est faible face à la détermination du chef d’état-major. Lequel, après lui avoir fixé la date des élections, le presse de signer les décrets nécessaires à leur tenue.

Comments
Loading...