Take a fresh look at your lifestyle.

Evocation/ Rahim: 9 ans déjà !

11

Il nous a quittés le 13 février 2010 à l’âge de 46 ans. Lui c’est le chanteur Rahim.

Mohamed Rahim, né le 7 décembre 1963, était  auteur, compositeur et interprète de musique kabyle. Durant sa courte vie, le chanteur a subjugué son public et sa mort a semé une grande tristesse dans les  cœurs de ses fans. Un matin du mois de février, accompagné d’un ami de son village, Rahim se promenait dans la ville de Tizi-Ouzou, lorsque soudain, raconte son ami, celui-ci est pris d’un malaise. Emmené à l’hôpital, situé juste à quelques dizaines de mètres de là, l’artiste décédera quelques instants plus tard. La nouvelle du décès de ce grand artiste très aimé par les mélomanes a vite fait le tour de toute la Kabyle. Ses fans ne voulaient pas y croire.

La veille, il était en très bonne santé. C’était le même sentiment dans son village Imkechren, situé dans la commune d’Aït Aïssa Mimoun daïra d’Ouaguenoun. La nouvelle a donc jeté un voile noir sur le monde artistique. Beaucoup d’artistes admiraient ce chanteur pour son talent mais pas seulement. En effet, Rahim était d’un tempérament très courtois et toujours prompt à aller vers l’autre. Le verbe facile, ce dernier ne laissait  pas indifférent. De grands artistes de sa génération témoignait de tout le bien qu’il leur a fait, à leur tête la chanteuse Yasmina qui a été marquée par sa disparition. Si ceux de sa génération lui était reconnaissants, il était de même ou plus pour les jeunes générations de chanteurs qui ont toutes reçu de l’aide de sa part. En hommage à leur chanteur, les jeunes d’Imkechren célèbrent chaque année l’anniversaire de sa disparition.

De grand noms de la chanson kabyle ont toujours marqué leur présence dans ce village pour se remémorer Mohamed Rahim parti mais en laissant derrière lui un répertoire très riche. De ‘Yad Aminigh’ à ‘A yul-iw sussem’, le chanteur a produit un riche répertoire. À ses débuts, Rahim a dû traverser la mer pour aller en France et c’est là que sa carrière a commencé. Par la suite vint la gloire qui le portera aux cimes de la  chanson kabyle. Durant sa carrière, il a composé pour lui de nombreuses chansons qui restent encore vivantes et des duos avec de nombreuses voix du terroir, comme Yasmina. Enfin, comme un papillon, le hasard a voulu que sa vie soit courte. Rahim partira alors qu’il n’a fait que quarantesept printemps. Mais malgré son départ, il a laissé à la prospérité un répertoire très riche qui continue de séduire un large public.

Akli N. in la Dépêche de Kabylie

 

Comments
Loading...