Take a fresh look at your lifestyle.

Fatma Zohra Benbraham: « Les porteurs du drapeau amazigh sont des dealers »

14

L’avocate Fatma Zohra Benbraham, a proféré de graves accusations à l’encontre des détenus de l’identité dans les colonnes du journal suisse « Le Temps ». Dans son édition d’hier 16 novembre, ce dernier a rapporté des propos diffamatoires et portant atteinte à la dignité des détenus de l’identité, tenus par l’avocate membre panel de Karim Younes. Elle a déclaré «Ces gens se servent de ces emblèmes pour camoufler des drogues qu’ils revendent aux manifestants. Ce ne sont pas des prisonniers politiques, mais des criminels qui ont trouvé la bonne occasion pour mener à bien leurs petits trafics.» Des propos graves et dénués du moindre soupçon de véracité.

A rappeler que cette « agitatrice » n’est pas à son premier dérapage dans l’affaire des détenus de l’emblème Amazigh. Dans le passé elle a déclaré qu’en consultant les dossiers des prévenus, elle aurait découvert que les chefs d’accusations retenus contre les prévenus ne sont pas d’ordre politique mais du droit commun allant de l’agression à harcèlement sexuel. Si ces déclarations ont été condamné par l’ordre des avocats, aucune suite pénale n’est donnée à cette violation caractérisée du secret d’instruction et des droits de la défense.

Riche d’une députée qui agit en toute impunité, la facho-sphère algérienne s’apprête à consacrer sa « Naima Salhi du barreau ».

Comments
Loading...