Kabylie Une

FFS : la crise s’accentue

FFS : la crise s'accentue
Ecrit par Hichem B

Le conflit couvant au sein du FFS n’arrive toujours pas à connaître son épilogue. Ainsi, après une première tentative des membres du conseil national de ce parti de tenir une séance extraordinaire de cette instance, l’équipe d’Ali Laskri ont pu avorter cette initiative.

Ce matin, alors que plusieurs membres du CN du FFS se sont donnés rendez-vous au siège national à Alger, « des étrangers au parti nous ont interdit l’accès », témoignent-ils. Assurant qu’ils ont atteint plus de 2/3 des membres, donc du quorum, « nous nous sommes réuni au siège de la fédération à Alger-centre », précisent-ils. Ils rappellent que l’objectif est de « reprendre le parti, actuellement pris en otage par Laskri et Cherifi ».

Fort du soutien de Sofiane Chioukh  et de Hayet Tayyati, deux membres de l’Instance présidentiel, les membres du conseil national qui se sont réunis, donc, au siège de la fédération pour, disent-ils « éviter l’affrontement avec des étrangers au parti armés de gourdins », ont décidé « de surseoir à toute décision prise par l’équipe de Laskri », mais aussi « à la dissolution de la commission de médiation ».

Pour eux, cette commission « est l’arme utilisée par le tandem Laskri-Cherifi pour exclure toute voix discordante au sein du parti ». La nomination de Hakim Belahcel au poste du premier secrétaire du parti est également remise ne cause.

Ils tiendront, selon leurs dires, un point de presse dans les prochains jours pour expliquer cette démarche.

Lire aussi : Le nouveau premier secrétaire du FFS contesté et FFS : le nouveau premier secrétaire nationale réplique 

 

A propos de l'auteur

Hichem B