Take a fresh look at your lifestyle.

Finance publique : le pouvoir veut appauvrir davantage la Kabylie

10 184

Les deux principaux départements de Kabylie, à savoir Tizi-Ouzou et Bgayet payent-ils leur engagement contre le régime algérien. Tout porte à croire cette thèse, car les budgets alloués aux deux départements suscitent des interrogations qui confirment cet état de fait.

Ainsi, seuls 6.457 milliards de dinars ont été alloués à Tizi-Ouzou  6,457 milliards DA. Dans cette cagnotte, seul 1.4 milliards Da est destiné aux plans communaux de développement (PCD). Une somme dérisoire que d’aucuns assimile à une tentative de mettre les municipalités dans une situation de disette pour créer d’éventuels mouvements protestation interne à la région.

Idem pour le département de Bgayet, où des citoyens de plusieurs communes ont tenu, ces derniers jours, plusieurs rassemblements devant le siège de la wilaya pour protester contre la réduction drastique du budget de la wilaya, notamment les PCD, destinés essentiellement aux communes.

Cette manière de faire du pouvoir central contre la Kabylie n’est pas nouveau. Après avoir « saboté » la région économiquement à travers la délocalisation des rares entreprises installées en Kabylie, il passe à une nouvelle forme de pression pour casser la dynamique citoyenne de la région qui milite pour la défense de ses intérêts.

Il faut noter que seuls les élus de Kabylie ont refusé d’organiser les élections présidentielles du 12 décembre dernier. Ils sont les seuls à refuser d’accrocher le portrait du nouveau « président » algérien. Récemment, les maires de Kabylie ont signé une déclaration de dénonciation du budget alloué aux communes.

Ils ont estimé que la somme réservée aux PCD  « ne pourrait répondre aux besoins urgents d’un seul village, eu égard à la situation du sous développement délibéré que vit notre région depuis des lustres ». Ils ont rappelé que tous les projets inscrits dans la région sont toujours gelés, sauf les brigades de gendarmerie et les commissariats de police ainsi que les casernes militaires.

Comments
Loading...