Gare multimodale de Tizi-Ouzou : quand le frère d’un terroriste repenti fait la loi

8 822

La réconciliation prônée par le pouvoir avec les terroriste islamiste n’est pas uniquement destinée à absoudre les groupes islamistes armés de leurs crimes, mais vise plutôt à en faire une menace contre les citoyens. Cela s’est confirmé à travers l’opération de reconversion des terroristes, leurs familles et leurs soutiens en commerçants.

Un cas à Tizi-Ouzou illustre parfaitement cet état de fait. Il s’agit de T. Lyes, originaire de Sidi Naâmane, qui s’est accaparé des locaux commerciaux à la gare multimodale de la ville. Il est le frère d’un terroriste repenti. Le concerné a été déjà arrêté pour activité de soutien au terrorisme.

« Il a pris plusieurs locaux que l’administration lui a octroyé en violation de la loi, puisqu’il les a eu de gré à gré », apprend-t-on auprès d’une source qui souligne que l’entreprise détentrice de droit de gestion des locaux Restau-rail, est affiliée à la société nationale du transport ferroviaire (SNTF).

« Les locaux qu’il a eu étaient destinés à des activités bien précises, mais qu’il a détourné », dénonce notre source. Une autre source a précisé, dans ce sens, que le concerné T. Lyes a même « occupé un terrain pour en faire un parking pour ses voitures qu’il revend ». La même a ajouté qu’il a également « squatté le restaurant de la gare, le kiosque pour en faire une pharmacie ainsi qu’un espace sur lequel il a construit des toilettes en détruisant les canalisation et les assainissements sans aucune autorisation ».

Interrogée sur la réaction du directeur de la gare, notre source a souligné qu’il a été « agressé » par ce même T. Lyes sans aucune réaction des autorités. Nous apprenons, par ailleurs, que « les services de sécurité, le wali, la direction des Transports ainsi que la SNTF », ont été saisis, mais sans aucune réaction.

Comments
Loading...