Graves dissensions entre les indépendantistes kabyles de l’Anavad et les Rifains

188

Les deux mouvances les plus actives en Europe pour les indépendances des pays: Kabyle et le Rif sont partis pour vivre un long conflit politique. Les causes de ce désaccord sont multiples mais les plus probants résiderait dans les deux visions diamétralement opposées des futures états imaginés par les deux mouvances indépendantistes.

Si pour les Kabyles, le futur état est pensé sur un modèle méditerranéen intégrant un héritage greco-berbère, les Rifains opteraient plutôt pour une intégration dans l’espace dit du monde « musulman ». Les penchants ainsi décrits, constituent la pomme de la discorde, alimentée par la suite par des reproches liés aux rapports qu’entretiennent ces deux mouvances avec les états centraux respectifs. Si les responsables de l’Anavad soupçonnent une bénédiction algérienne sur la mouvance rifaine, cette dernière porte en étendard les prises de positions favorables au royaume « chérifien » de Ferhat Mehenni, le leader indépendantiste kabyle.

Le dernier incident en date remonte au 26 octobre de cette année, lors de la marche européenne des Rifains à Paris. Un refus peu diplomatique est opposé au souhait exprimé par mas Ferhat Mehenni de soutenir cette marche. La tension est montée d’un cran, renvoyant ainsi aux calendes grecques l’entente entre les deux mouvances.

Au moment où l’Algérie de Gaid Salah offre un strip-tease intégral doublé d’une danse du ventre magistralement exécutée sous la percussion de Sir Amar Saidani. Le conflit entre les deux frères terribles de Tamazgha n’est pas seulement profond, mais il s’inscrit dans la durée, confirmant ainsi l’adage de Massinissa…

 

 

 

Comments
Loading...