Il aurait été victime d’une attaque cardiaque : Gaïd passe l’arme à gauche

29

Ahmed Gaïd Salah, le général qui a pris le pouvoir après la chute de Bouteflika est décédé. Il aurait succombé, ce matin, à une attaque cardiaque et a rendu l’âme à l’hôpital d’Aïn Naadja à Alger.

Celui qui a maintenu par une main de fer les équilibres au sein du pouvoir d’Alger est parti. Sa mort, plus que suspecte, va certainement provoquer des remous au sein de la nomenklatura.

 Celui qui incarné la face hideuse et haineuse du système militaire algérien s’en est allé, laissant un pays à bord du précipice.

Sa mort ouvrira-t-elle la voie au retour des clans qui, jadis, entre-déchiraient? Maintenant qu’aucun homme n’incarne « l’arbitre », qu’en feront les hommes du système?

Vont-ils suivre la voie tracée par Gaid? Vont-ils lâcher du lest ? Rien n’est moins sûr, mais ce qui est sûr, la Kabylie restera leur cible privilégiée.

  A noter que Saïd Chengriha est désigné chef d’état-major de l’armée.

Comments
Loading...