Economie National

Incendie à l’imprimerie d’El Watan et d’El Khabar : acte criminel?

Ecrit par Hichem B

Un incendie a ravagé, ce matin, l’imprimerie appartenant aux deux quotidiens El Watan et El Khabar, installée à Constantine. Selon les informations relayées par El Watan, « le sinistre s’est déclenché vers 5 h du matin » et « n’a fait heureusement aucune victime », mais « il a emporté tout le bâtiment étalé sur 4300 m² ». Le journal affirme que « les 32 camions et les nombreuses équipes de la protection civile ont tout fait pour éteindre le feu, mais les dégâts sont considérables, tels que détaillés par le directeur de l’imprimerie, Lamine Khattabi ».

« 480 tonnes de stocks de journaux invendus destinés au recyclage, 6000 fardeaux d’alvéoles destinés à l’exportation, 52 tonnes de papier arrivés la veille du sinistre, le tout a été ravagé par le feu. A quoi s’ajoutent un stock d’encre de six mois d’impression, des stocks de pièces de rechange et de produits d’entretien, des équipements propres aux deux lignes de production et toute la partie administrative composée d’une vingtaine de bureaux », regrette le quotidien, qui a souligné que cet acte « serait criminel ».

« Seule une enquête sérieuse pourra déterminer les circonstances de ce sinistres », ajoute El Watan. A noter que cette entreprise imprime les deux quotidiens, El Watan et El Khabar, mais aussi le quotidien Liberté.

A propos de l'auteur

Hichem B