Issad Rebrab au juge : « ramenez moi un interprète, ma langue est le kabyle »

1 086

Issad Rebrab, patron du groupe Cevital a exigé, ce matin, lors de son procès qui s’est ouvert au tribunal Sidi M’hamed d’Alger qu’on lui ramène un interprète. Dans sa prise de parole, M. Rebrab a dit à la juge qu’il ne comprenait pas la langue arabe. « Ma langue maternelle est le kabyle et ma langue de travail est le français, veuillez me ramener un interprète, car je ne comprends pas l’arabe », a-t-il dit.

De son côté, la juge a souligné qu’elle allait s’exprimer en « arabe algérien ». Issad Rebrab a encore une fois dit qu’il ne comprend que quelques mots même en arabe algérien. Il a expliqué, également, à la juge que l’affaire pour laquelle il a été détenu depuis le 23 avril dernier « est technique » et qu’il doit « comprendre ce qui se dit ».

A noter que le procès est reporté au 31 décembre prochain. Le Trésor public et les Douanes se sont constitués, hier, comme partie civile, alors que l’affaire remonte à 8 mois. La demande mise en liberté provisoire du patron de Cevital a été refusée par le procureur.

Comments
Loading...