Kabylie: l’ANP remplacerait les fonctionnaires civils pour encadrer l’élection de décembre.

141

Le dernier discours du chef de l’état-major, Ahmed Gaïd Salah est destiné, sans les citer, aux élus de Kabylie qui en masse rejettent l’élection du mois de décembre prochain. Devant la forte mobilisation de la rue pour rejeter cette échéance électorale, le chef de l’armée n’hésitera pas à déployer les troupes en Kabylie. Ces mesures extrêmes sont sous-entendues dans la batterie de dispositions que prendra l’ANP, et auxquelles fait allusion son chef du moment Gaïd Salah.

Dans nos précédentes éditions nous avons alerté sur la possibilité du durcissement du régime qui fait office de période de transition, conduite par l’armée. Le caractère vital pour la continuité « système », la défense des intérêts de Gaïd Salah et de sa liberté, fait peser un risque énorme sur la stabilité de l’Algérie en général et de la Kabylie en particulier.

Le 12 décembre le système joue sa dernière carte, soit il gagne soit il fera couler un bain de sang, en kabylie bien sur.

Comments
Loading...