La Kabylie refuse d’être sacrifiée comme en juillet 62

49

Les événements qui secouent l’Algérie actuellement sont suivis avec un grand intérêt par la rue kabyle. Si, pour l’instant cette dernière se contente d’accompagner le soulèvement populaire en restant derrière. C’est parce que le pays kabyle se méfie, à juste titre, des grands bouleversements algériens. Des précédents sanglants sont gravés dans la mémoire collective. Les raisons de la méfiance sont historiques, politiques et relèvent des fois de la psychologie du peuple kabyle.

De tous les temps l’identité kabyle et ses défenseurs étaient sacrifiés sur l’autel d’un prétendu intérêt commun. Encore aujourd’hui, lors des marche contre le système, la tendance à l’unicité préfabriquée de façade. Les drapeaux kabyles et amazighs ne sont pas tolérés. Une pratique d’auto-censure quasi pavlovienne pour ne pas assumer sa différence.

Quelle est donc cette démocratie pour laquelle vous vous sacrifiez, au même temps que vous sacrifiez jusqu’à mon existence ? Quelle est donc cette Algérie de demain à laquelle vous aspirez et qui d’ores déjà me signifie mon exclusion naturelle ? Quel passé allez-vous donc convoquer pour mieux broyer mon identité ?

Si aujourd’hui, las d’être humilié comme aucun peuple au monde, vous vous décidez enfin à vous frotter les yeux et regarder la réalité en face. Sachez que parmi les choses réelles il y a les militants kabyles: autonomistes, souverainistes, indépendantistes. Ceux là même qui depuis vingt ans, pile poil la durée de votre errance somnambulesque, ont combattu par les idées, dans la rue. Ils ont versé des larmes et du sang pour maintenir éveillées vos consciences torturées.

Nous n’accepterons jamais que nous soyons enterrés dans le linceul de votre unanimisme uniciste préfabriqué . Les éclats de bois de nos confrontations avec le pouvoir algérien des décennies durant,  ne serviront jamais à nous fabriquer des cercueils.  N’oubliez pas que le bois qui a servi à vous pré-fabriquer une Tamazight langue officielle et un yennayer chômé-payé, provient de la même stère

En Conclusion

La Kabylie en tant que victime, est à équidistance de portée de l’Algérie arobo-musulmane et des ennemis d’autrefois de cette même Algérie. L’arabo-islamisme ne combat les autres que dans le but ultime de s’assurer l’exclusivité des funérailles de la Kabylie. Désormais aucune Algérie ne se construira au détriment de la Kabylie: exclusivement kabyle, progressiste et laïque.

 

Comments
Loading...