National Tamazight Une

Le CMA: à chaque drapeau confisqué nous en offrirons deux

Le CMA: à chaque drapeau confisqué nous en offrirons deux
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Le congrès mondial Amazigh, CMA dans un communiqué parvenu à notre rédaction s’est insurgé contre les récentes arrestations des porteurs du drapeau amazigh lors des manifestations populaire. Dans une langue peu commune à l’organisation, tant par le ton que par la teneur: »Après avoir commis un « putsch militaire » en douceur en évinçant le président par intérim et
son premier ministre, le général Gaid Salah veut interdire les drapeaux Amazighs » . Le CMA s’attaque directement au chef de l’état major de l’armée algérienne, Gaïd Salah.

Il fustige les institutions sécuritaires algériennes dans des termes violents, littérature étrangère à l’organisation panamazigh: « En conséquence, c’est de manière tout à fait arbitraire qu’une vingtaine de manifestantsportant des drapeaux Amazighs ont été interpellés par la police le 21 juin 2019 lors d’unemanifestation populaire à Alger. Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) dénonce avec force ces arrestations pour « port du drapeau Amazigh » et exige la libération immédiate des prévenus. » 

Le congrès annonce sa décision de porter plainte contre Gaïd Salah devant les juridictions internationales pour incitation à la haine raciale, «arbitraire mise en détention de citoyens»
et «menaces et persécution à l’encontre des Amazighs».

Pour finir le CMA réitère son appel à brandir le drapeau amazigh en toute circonstane. Il conclue que pour chaque drapeau confisqué le CMA en offrira deux aux manifestants et manifestantes

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir