National Une

Le douanier qui a arrêté Ali Haddad sanctionné

Ali Haddad, patron de l'ETRHB est actuellement en prison
Ecrit par Juba Amnay

L’inspecteur vérificateur des douanes, Ramdane Bourenane, qui a contribué à l’interpellation d’Ali Haddad au poste frontalier d’Oum Tboul, le 31 mars dernier, a été relevé de ses fonctions, a rapporté ce matin Liberté.

Cette mesure conservatoire a été prise à l’encontre de ce fonctionnaire pour son implication dans une affaire d’importation de véhicules prétendument entachée de faux et d’usage de faux, qui remonterait au début du mois de mars. Plus étonnant, cette mise à l’écart a été notifiée à l’intéressé brutalement et devant témoins vendredi matin, par l’inspecteur principal des passages, son responsable direct, au moment où il rejoignait son poste de travail.

D’autres informations évoquent, aujourd’hui, sa réintégration dans son poste, mais rien n’est encore confirmé. « Notre collègue jouit d’une très bonne réputation au sein du corps et ce qui lui arrive aujourd’hui n’est pas pour nous encourager à faire notre travail dans les règles. Il a été sanctionné sur injonction du directeur général des douanes en personne pour un motif pas évident du tout pour nous, puisque notre administration avait toute latitude de réagir des semaines plus tôt. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps, alors ? », s’est interrogé l’un des douaniers que Liberté ait pu contacter.

« La décision de déterrer cette affaire de délivrance de titres de passage en douane (TPD) et de licence de moudjahid qui est reproché à Ramdane Bourenane, ne tient pas la route. Nous savons tous que ce dossier a été apuré et que le véhicule en question a été dédouané normalement par son propriétaire, depuis une quinzaine de jours », a souligné un autre collègue du douanier.

A propos de l'auteur

Juba Amnay