Le maire a dénoncé l’acte : la gendarmerie détourne des dons destinés aux citoyens de Timizart

8 056

La gendarmerie algérienne ne cesse de s’illustrer que par des faits délictueux. Entre répression, violence et corruption, ce corps militaire n’arrive toujours pas à faire bon ménage avec les citoyens, notamment en Kabylie. Déjà que son image est définitivement écornée après le massacre de 128 jeunes kabyles en 2001, la gendarmerie de la localité de Timizart, arch des At Jennad, dans la wilaya de Tizi-Ouzou s’est rendue coupable de détournement de quelques 400 sacs de semoule destinés aux citoyens de la commune.

Dans une déclaration du maire de la localité, ce dernier n’a pas hésité à pointer du doigt le chef de la brigade. « Je tiens à dénoncer avec force les agissements du chef de la brigade de gendarmerie de Timizart et ces relais qui ont créé une zizanie au niveau de la commune », a-t-il écrit dans sa déclaration.

Lire aussi : Auto-organisation en Kabylie : quand la gendarmerie tente de saboter les initiatives

« En effet, un programme de distribution de la semoule a été établi par les élus en collaboration avec les comités des villages, chaque village attendait son tour sans aucun problème. Et voilà que le chef de brigade s’en mêle et détourne un camion destiné aux villages Ibdache, Nezla, igherbiene et Bouyendour ( Abizar ) 100 sacs chacun », révèle le P/APC.

« Ce programme a été tracé, hier après-midi (mardi NDLR) avec les élus en contact avec ces comités des villages. Ce détournement a été opéré sans que l’APC ne soit au courant, les agissements de ce chef de brigade et ses relais à l’intérieur de l’APC sont un avant-goût de ce que ce système nous prépare », ajoute-t-il.

Lire également : Kabylie : un gendarme tire à balle réelle sur un citoyen à Ahnif (Tubiret)

Sûr de ce qu’il avance, le maire de Timizart a estimé qu’il ne peut en aucun cas se taire. « Nous ne pouvons-nous taire devant des agissements mesquins », a-t-il dit, ajoutant que « détourner la semoule destinée aux villages de la commune pour faire plaisir à ces indicateurs n’est pas de notre culture à Timizart ni à Ait Djennad ».

« Veulent-ils s’attaquer à nos valeurs de solidarité ? Veulent-ils briser cet élan d’amitié d’entraides entre les villages ? », s’est interrogé le maire, dénonçant « avec la plus grande fermeté cet acte » et demande aux citoyens « de ne pas tomber dans ce piège qui consiste à mettre les villages les uns contre les autres. Nous appelons les citoyens de la commune à ne pas tomber dans ce jeu ». 

Comments
Loading...