On vous le dit

Les villageois d’Ighil Ali s’indignent des agissements de la police

Les villageois d'Ighil Ali s'indignent des agissements de la police
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Les citoyens d’Ighil-Ali, village natal des Amrouches: Taos et Lmouhoub, ont dénoncé dans une déclaration les agissements de la police lors des festivités d’hommage.

A rappeler que la police algérienne a dans un excès de zèle injustifié violenté les militants indépendantistes, notamment ceux du MAK-Anavad. Voici la déclaration dans son intégralité.

 

Collectif des citoyens d’Ighil-Ali

Déclaration

La police Algérienne d’Iɣil Ɛli a procédé à l’agression physique et verbale, hier mardi 16 avril 2019, des militants et citoyens pacifistes Kabyles qui ont participé à la commémoration de la mort de l’écrivain Kabyle Jean Mouhoub Amrouche originaire de la région d’Iɣil Ɛli.

C’était un acte noble de la part de la population d’Iɣil Ɛli, sauf que la police Algérienne voulait empêcher cette commémoration en s’attaquant aux militants Kabyles présents sur les lieux.

Cette police aux ordres, mène toujours des actions anti-democratique contre les militants pacifistes, elle ne rate aucune occasion pour prouver son anti-Kabylisme. Aziz Tabta militant originaire d’Iɣil Ɛli présent lors de la commemoration, était la cible de la police algérienne qui l’a agressé sans aucune raison.

Le constat est amère, la police Algérienne tolére tous les rassemblements et manifestations ces derniers jours mais aucunement, des actions liées à tout ce qui est en relation avec la culture et l’identité Kabyle. Une preuve que le système est toujours le même, même après le départ de Bouteflika. Ce système qui considère que la Kabylie est une menace sur l’unité Nationale chimérique. Ce système qui fait de l’Anti-Kabylisme une constante Nationale. Ce système qui veut supprimer l’identité et la culture Kabyle.

Il n ya rien de mal dans une commémoration d’une icone de la culture Kabyle, hélas c’est le cas pour ce pouvoir maffieux, une preuve que le slogan Khawa-Khawa est appliqué uniquement lorseque le Kabyle renie son identité.

Nous, Collectif des Citoyens d’Iɣil Ɛli, réuni aujourd’hui, nous condamnons énergiquement cette énième violation des Droits de l’Homme, et l’agression perpétrée contre des militants et citoyens pacifistes Kabyles qui se battent pacifiquement pour la conservation de la mémoire et de l’identité de la Kabylie. Cette agression n’est un acte lâche de plus, perpétré par une police aux ordres d’un groupe de maffieux, corrompus qui n’ont rien avec un Etat digne de ce nom, sensé protéger le citoyen et encourager de telles manifestations culturelles.

Nous tenons à passer un message aux tenants de ce régime maffieux en Algérie, vos actes barbares renforcent notre détermination pour continuer la lutte pour la Kabylie.

Nous tenons aussi à remercier la population d’Iɣil Ɛli, qui a usé de Leεnaya du village pour protéger les militants présents car Laεnaya est infranchissable, les villages Kabyles n’ont nullement besoin d’une police d’une gendarmerie surtout quand leur présence est uniquement dans le but d’opprimer et surveiller le citoyen Kabyle.

Leεnaya du village d’Iɣil Ɛli était l’égard solide contre la violation et les dépassements de la police envers les citoyens Kabyle. Les habitants d’Iɣil Ɛli étaient solidaire entre eux contre les pratiques de la police.

Le Village d’iɣil Ɛli est infranchissable la prochaine fois. Il y aura des actions qui seront organisées par les habitants afin de conserver et de protéger le village.

Le Collectif des citoyens d’Iɣil Ɛli prend en charge dans l’agenda la préparation des actions pour rendre un vibrant hommage à la famille Amrouche. Il fait un appel aux habitants de d’organiser de participer.

Ighil Ali le 17 avril 2019

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir