Economie Kabylie Une

L’Etat cherche-t-il à liquider Cevital ?

L'Etat cherche-t-il à liquider Cevital ?
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Le groupe agro-alimentaire leader africain, Cevital a apporté une mise au point aux informations rapportées par le journal El Khavar. Ce dernier a dans une récente livraison associé le patron de Cevital aux autres membre de l’oligarchie des Bouteflika. Le journal a dévoilé le projet du ministère des finances de désigner des administrateurs pour reprendre les entreprises des patrons envoyés récemment à la prison d’El Harrach.
Dans son communiqué le groupe a mis l’accent sur les déboires subis par Issad Rebrab tout au long des 20 ans de règne de Bouteflika. Il précise que contrairement aux autres patrons, Issad Rebrab est poursuivi pour un litige douanier et non dans une affaire de corruption. Il cite comme preuve, la non implication des responsables politiques dans son affaire, alors qu’ils occupent toute une aile de la prison.
Mais que cache cette tentative d’amalgamer entre un groupe aux actifs énormes avec des bicoques de l’import-import et une entreprise des travaux publics avec un déficit financier énorme.
N’est-elle pas une manœuvre qui cache une tentative d’enclencher une liquidation judiciaire du groupe Cevital pour les livrer à l prédation des nouveaux oligarques proche du guide suprême de l’armée Gaid Salah, notamment les Émiratis. C’est bien connu un administrateur n’est qu’un liquidateur judiciaire en début de mission.

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir