Liberté pour Kameleddine Fekhar et tous les prisonniers mozabites

45

Le militant des droits des Humains Kameleddine Fekhar et Brahim Raouf sont arrêtés illégalement par la police algériennes. Fekhar est en grève de la faim pour dénoncer cet énième arbitraire dont les forces de sécurité se sont rendus coupables.

Au moment où l’Algérie vit une période charnière, les forces du mal continuent de maintenir le pays du Mzab et son peuple dans une zone de non droit. Les exactions et les arrestations extrajudiciaires font légion et semble devenir le lot quotidien de nos frères mozabites. Le système algérien a perdu sa force de frappe en Algérie mais demeure actif en Kabylie et au pays du Mzab sans que l’opinion publique ne s’offusque de ce déni flagrant du droit.

Aujourd’hui si révolution il y a elle ne doit être ni sélective ni exclusive de toutes les aspirations pacifiques. Exclure les souverainistes, les militants mozabites, les féministes…handicapera le mouvement et conduira à remplacer le système par un autre plus liberticide, Est-ce le but ultime d’une révolution au nom de la liberté ?

Zahir Boukhelifa

Bouaziz Aït-Chebib

 

 

Comments
Loading...