Logements sociaux à Tizi-Ouzou : soudoiement électorale et passe-droits

23

L’affichage, la fin de la semaine écoulée, de la liste des bénéficiaires des logements sociaux à la daïra de Tizi-Ouzou n’a pas eu que l’effet escompté par les autorités politiques de la wilaya. Ainsi, l’opération de charme en cette période pré-électorale a même fait des mécontents et a révélé les dessous d’une opération qui n’est pas totalement exempte de graves atteintes à la loi.

La première fausse-note est la dizaine de bénéficiaires complètement étrangers, non seulement à la daïra, mais à toute la wilaya. On y trouve, ainsi, des citoyens de Djelfa, Batna, Boumerdès … Tous ces citoyens ont eu des « gîtes » dans la ville des Genêts au détriment, bien entendu, des citoyens originaires de la localité.

Seconde fausse-note et qui risque même de provoquer des remous dans les jours à venir, est « la célèbre » secrétaire d’un responsable à la daïra de Tizi-Ouzou qui a bénéficié d’un logement alors qu’elle n’a pas accumulé 5 années de résidence, sans discontinuité, dans la circonscription administrative où elle vient de décrocher un logement. A cette forfaiture s’ajoute sa situation « plus au moins confortable » donc, elle est inéligible à un logement social, mais à d’autres formules aidées. sur la photo, le nom de la bénéficiaire dont nous avions choisi de cacher le nom de famille.

passe-droits à la daïra de Tizi-Ouzou

Selon des informations, c’est ce haut responsable au sein de la daïra qui aurait décidé de lui attribuer le logement pour des raisons que nos sources ignorent, mais qu’elles expliquent par « la proximité douteuse » entre l’administratrice et ce haut responsable.

A noter enfin, que les mécontents ne comptent pas baisser les bras. Un mouvement de contestation est en gestation et que l’objectif recherché en cette période d »élection risque de provoquer l’effet contraire.

Comments
Loading...