Kabylie Politique Une

L’union pour la république Kabyle, URK a tenu son congrès malgré la répression

L'union pour la république Kabyle, URK a tenu son congrès malgré la répression
Ecrit par Boukhelifa Zahir

Le nouveau mouvement indépendantiste kabyle, URK a tenu aujourd’hui 01 mai son congrès constitutif  à Tuviret. Malgré une surveillance accrue par services de la police, gendarmerie et les renseignements généraux algériens, une cinquantaine de délégués ont pu rejoindre tôt ce matin le lieu du congrès. Venus des cinq grandes villes kabyles, Tizi-Wezzu, Vgayet, Tuviret, Boumerdes et Setif, et des représentants de la diaspora. Les congressistes ont pu déjouer la surveillance policière dont ils font l’objets pour leur majorité. Moins chanceux deux délégues de Tizi- Wezuu ont été intercepté par la gendarmerie et embarqué manu militari. Après êtres relâchés, ils ont préféré abandonné pour ne pas mettre en péril cet événement préparé depuis des mois, dans le cas les gendarmes mettent en place une filature discrète.

Lors du congrès, l’assistance a débattu les grandes lignes politiques du mouvement. Avant de finir par la mise en place d’un secrétariat général comme l’instance organique suprême du mouvement. Vue le caractère exceptionnelle de la conjoncture, et l’étau exercé par la police algérienne, les congressistes ont préféré continuer les travaux de rédaction du communiqué final et de la charte du mouvement en se concertant via les nouveaux moyens de communications. Nous y reviendrons.

A propos de l'auteur

Boukhelifa Zahir