Plus de salaire pour les députés du FFS et du RCD à partir de ce mois

223

Les députés dits de l’opposition parlementaire ne vont plus percevoir leurs indemnités d’élus à l’Assemblée nationale (APN). La décision a été prise et prendra effet à partir du mois de novembre en cours. L’administration de l’APN s’appuie sur le gel des activités de ces députés pour justifier le non-versement des indemnités qui s’élèvent à quelques 250.000 DA, en plus des primes de tous genres qui sont versées mensuellement à quelques 462 élus.

Cette décision, loin d’être fortuite, mettra à coup sûr les députés des partis qui se réclament de l’opposition dans l’embarras. Ainsi, auront-ils l’audace de réclamer un salaire d’une institution du régime? Ces mêmes députés qui ne veulent pas écouter le cri de la rue qui réclame leur démission, iront-ils jusqu’à dénoncer publiquement cette décision?

Il faut rappeler que les députés du FFS et du RCD, notamment ne veulent toujours pas quitter l’assemblée croupion, pourtant, ils savent pertinemment que leur présence n’a aucune incidence politique sur la feuille de route du régime. Avec cette décision, les députés qui ont gelé leurs activités et au même temps ne veulent pas quitter l’APN, se retrouveront priver d’un salaire mirobolant et d’une immunité dont il jouissent sans pour autant apporter un plus au combat de leur électeurs.

Il faut rappeler que seuls deux députés du FFS et deux autres du RCD ont démissionné. Khaled Tazaghart aussi avait déposé sa démission le mois de mars écoulé. Les députés du PT ont, en partie, quitté l’Hémicycle. a rappeler qu’avant le soulèvement de la rue, ces mêmes députés estimaient que l’Assemblée leur, offrait une tribune pour s’exprimer. Une question : que font-ils donc à l’APN, dominée par les partis du pouvoir, maintenant que le peuple s’exprime dans la rue?

Comments
Loading...