Oudihat Tahar, le détenu d’Ouzellagen a refusé de répondre en arabe au juge

745

Jugé aujourd’hui pour le « délit » du port du drapeau Amazigh avec 08 autres de ses camarades, le détenu originaire d’Ouzellaguen, mas Oudihat Tahar, a refusé de répondre au juge en langue arabe. Estimant que le Tamazight est une langue officielle et nationale en Algérie, il a déclaré à l’adresse du magistrat » que c’est à lui de faire l’effort d’apprendre Tamazight.

A la question s’il regrette son geste de manifester avec l’emblème des ses ancêtres, Oudihat.T, a répondu que même en prison il continuerait à brandir ce drapeau et peu importe les conséquences.

Nous reviendrons en détail sur le procès daujourd’hui avec d’amples détails dans nos prochaines éditions.

 

Comments
Loading...