Take a fresh look at your lifestyle.

Précampagne électorale : valse des ministres en Kabylie

5

C’est à l’approche de la campagne électorale pour les présidentielles que le gouvernement se rappelle de l’existence d’une région qui s’appelle la Kabylie. Depuis deux semaines, ils sont au moins 8 ministres à se rendre dans les wilayas de Kabylie. Après Bgayet, c’est au tour de Tizi-Ouzou de « bénéficier » d’une attention particulière de la part du pouvoir.

Après Abdelhamid Temmar, au début de la semaine, hier, c’était Houda Imane Faraoun, ministre de la Poste qui s’est rendu à Tizi-Ouzou, non pas pour lancer un quelconque projet dans son secteur, mais pour …rouvrir des bureaux de postes. Dans sa communication, la ministre « du débit » internet, a juré sur tous les saints que l’Algérie « est un pays où la censure est bannie ». Sous l’air d’une précampagne électorale en faveur du candidat du système, Abdelaziz Bouteflika, les autorités de la wilaya ont été mises à contribution à travers une communication qui donne du tournis au plus téméraire des partisans du pouvoir.

Dans sa page Facebook, le wali, Abdelkrim Chater, a souligné que « madame la ministre a entamé sa visite dans la commune de M’kira où elle a procédé à la réouverture du bureau de poste du village TAKA, et ce, après avoir bénéficié d’une opération réhabilitation ». Il a ajouté que « la Ministre M. Houda- Imane FERAOUN a également procédé à la réouverture du bureau de poste de Boufhima relevant de la commune de Draa El Mizan au grand soulagement de toute la population locale ». Toute une armada pour rouvrir deux bureaux de postes. Pour meubler un peu la visite ministérielle, le wali précise que lors d’une rencontre avec la presse au siège de la wilaya, « Madame la Ministre a souligné que 20 bureaux de postes sur 29 recensés ont été rouverts au public ».

Selon le wali, la ministre « a insisté sur la nécessité de renforcer les effectifs dans le but d’améliorer le service public d’Algérie poste et atteindre un meilleur taux de couverture des services postaux ». « Il sied de rappeler que cette action est intervenue en couronnement du retour de la sécurité dans la région, et ce, grâce à la politique de réconciliation nationale, initiée par son Excellence le Président de la République M. Abdelaziz BOUTEFLIKA », ont écrit les services de la wilaya comme pour s’inscrire dans la campagne pour le candidat Bouteflika. Sauf que cette assertion, le moins que l’on puisse dire mensongère et choquante, vient 14 ans après la réconciliation nationale prônée par le chef de l’Etat, sans rappeler la résistance citoyenne de la Kabylie face à la hydre terroriste graciée par cette même politique de réconciliation nationale. La Kabylie n’a jamais été un terrain de prédilection islamo-terroriste, et encore moins un terrain de propagande du pouvoir.

Comments
Loading...