Quand des syndicalistes refusent de rendre hommage à Fekhar

30

La confédération des syndicats qui s’emploie depuis quelque temps à prendre les rênes du soulèvement de la rue, s’est montrée finalement sous son vrai visage.

Selon deux membres de cette confédération, « la majorité des animateurs de cette confédération ont refusé une minute de silence à la mémoire du Dr Fekhar », telle que demandé par un animateur de RAJ.

Selon ce syndicaliste, le refus de ses collègues de rendre hommage au défunt militant est d’abord d’ordre idéologique. Pour lui « il est anormal qu’un syndicaliste qui se doit de défendre les droits des autres refuse un hommage à un militant mort en détention ».

Refusant de rendre publique ce grave dérapage qui renseigne sur l’orientation idéologique de ce conglomérat de syndicats, notre source souligne qu’elle se retirera avec d’autres animateurs très prochainement.

Elle a rappelé que toutes les positions prises par ce groupement de syndicats, notamment de l’Education « étaient dictée par des impératifs idéologiques ».

Dominée par le Cnapest, ce syndicat est connu pour être le fer de lance des partis islamistes. Boualem Amourra du Satef et Meziane Meriane du Snapest comptent quitter le confédération dans les jours à venir.

A préciser que cette confédération s’inscrit dans une initiative dite de la Société civile qui réuni association, partis politiques, personnalités…

Comments
Loading...