Take a fresh look at your lifestyle.

Que cache la rumeur du décès de Ferhat Mehenni

137

c’est une rumeur d’un nouveau genre qui s’est propagée aujourd’hui sur les réseaux sociaux, annonçant le décès prématuré du président du MAK-Anavad, mas Ferhat Mehenni. Le site pro-services algérien Algérie1 a publié sur sa une d’aujourd’hui la « nouvelle » en précisant que « le décès est survenu suite à une crise cardiaque, ce matin aux première heures, à la sortie d’une boite de nuit en France ».

Aussitôt la rumeur est reprise par tous les proches du nouveau courant de la « novembria badissiya ». Les réjouissances sont palpables sur les profils de tous ceux qui ont repris cette info erronée. Quant à la blogosphère kabyle, elle était réservée. Après l’hécatombe, de l’annonce erronée du chanteur kabyle Idir et celle du boxeur Loucif Hamani, les internautes kabyles ont appris à tourner sept fois leur langue dans la bouche avant de parler.

Contrairement aux deux dernières rumeurs malheureuses, celle annonçant le décès de Ferhat Mehenni est dégoupillée de façon à salir le personnage. Les chemins empruntés pour se propager sont contraires aux deux premières qui ont éclos chez des particuliers avant d’atterrir sur des pages et des sites internet. Cette fois-ci la rumeur est née d’un média algérien pour atterrir chez les particuliers et des pages d’une audience relativement forte. Ce qui lui confère un arrière goût de « complot ». À rappeler qu’il y a une semaine le même journal avait annoncé la déchéance de Ferhat Mehenni ainsi que cinq dirigeants du MAK de la nationalité algérienne.

L’image contient peut-être : texte

Comments
Loading...