Kabylie On vous le dit Une

Rejet de la présidentielle : les élus de Kabylie à l’avant-garde

Ecrit par Hichem B

Après leur déclaration au début du soulèvement consistant à ne pas procéder à la révision du fichier électoral, les élus locaux de Tizi-Ouzou ont réaffirmé, hier lundi, leur attachement au rejet des élections présidentielles du 04 juillet prochain.

Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la rencontre de ces élus, tenue au siège de l’APW, les maires de Tizi-Ouzou appellent les autres élus des autres wilayas « à participer à la marche hebdomadaire du vendredi prochain pour exprimer leur rejet de la tenue des présidentielles ».

« La présidentielle n’est guère la réponse à la hauteur de la dimension et des  aspirations légitimes des millions d’Algériennes et d’Algériens qui descendent chaque jour dans la rue  pour exiger le départ du système et l’avènement d’une nouvelle république et d’un état de droit », disent-ils dans leur déclaration.

Ils ont relevé que « les grèves cycliques de trois jours par semaine des communaux pénalisent beaucoup plus les citoyens et paralysent le fonctionnement des collectivités locales dont la mission première est la gestion des affaires quotidiennes des citoyens » d’où ils appellent à « modérer et revoir la teneur de cette action dans l’intérêt du mouvement révolutionnaire ».

L'appel des élus de Tizi-Ouzou

L’appel des élus de Tizi-Ouzou

A propos de l'auteur

Hichem B