Répression en Kabylie : l’URK dénonce « une agression de trop contre le peuple kabyle »

140

L’Union pour la République kabyle (URK) a réagi à la répression qu’ont connu certaines localités de Kabylie ces derniers trois jours. Le mouvement a qualifié cette répression d’agression de trop contre le peuple kabyle. Voici le communiqué dans son intégralité.

Halte à la répression en Kabylie

Le système algérien en cherchant à se régénérer à tout prix, pousse la Kabylie au travers de sa jeunesse mobilisée vers une spirale de violence dont les conséquences s’annoncent désastreuses pour elle et son peuple. L’union pour la république kabyle, URK qualifie les récentes répressions des manifestants opposés à l’élection présidentielle algérienne du 12 décembre prochain dans les localités kabyles de Tubiret, Jaɛafra, At Dwala, Larbɛa Nat Yiraten, Meqlaɛ et Ifarhunen d’une agression de trop contre le peuple kabyle.

Nous condamnons vigoureusement l’usage de toute force répressive face à des manifestants pacifiques. Vu que la Kabylie à l’unanimité rejette ces élections, l’exprimer pacifiquement dans la rue est un droit inaliénable. Il est criminel de vouloir imposer l’organisation de cette échéance électorale par la force des armes en redéployant des troupe de l’armée afin d’encecler la Kabylie qui est désignée la locomotive à abattre dans l’espoir de mettre fin à la révolte populaire en Kabylie. Le peuple kabyle est mature et souverain dans ses décisions politiques.

Face à cette crise politique majeure, nous appelons à l’application du droit coutumier kabyle, en lieu et place du droit algérien. L’URK exhorte le peuple Kabyle afin de faire pression sur tous ses enfants impliqués de grès ou de force dans l’organisation de cette mascarade électorale, qui constitue une violation franche de la souveraineté du peuple Kabyle, et les convaincre de ne plus servir de bâtons aux mains de ceux qui ne jurent que par notre disparition.

Nous interpellons les consciences éclairées dont la Kabylie regorge à prendre part à nos côtés pour faire face cette énième agression. Ne laissons pas le pouvoir colonialiste algérien qui déjà dans le passé avait noirci nos printemps, ensanglanter nos hivers, construisons notre Etat kabyle, seule garantie d’un avenir meilleur pour nos enfants.

P/Secrétariat à la stratégie, Nacer Tigrine.

 

 

Comments
Loading...