Sa remise en liberté provisoire refusée : Rebrab reste en prison

29

Présenté ce matin devant la chambre d’accusation (Lire L’article) qui devait traité la deuxième demande de remise en liberté, Issad Rebrab, patron de Cevital restera, finalement en prison. Le refus de la chambre d’accusation de libérer Issad Rebrab annonce, plutôt, un procès de ce dernier qui devait intervenir à la fin des huit mois d’incarcération que prévoit la loi. (deux fois la mise sous mandat de dépôt de 4 mois chacune).

Sauf que, estiment des avocats, la justice peut décider d’une reconduction du mandat de dépôt sans pour autant juger l’accusé si l’instruction n’est pas finalisée. Vont-ils condamner le patron de Cevital ? Vont-ils le maintenir encore en prison sans le juger pour une affaire de surfacturation, pourtant des expertises démentent l’accusation?

Rien n’est plus sûr, mais la gestion politique du dossier risque d’aboutir à des décisions le moins que l’on craint, étonnantes. A rappeler qu’Issad Rebrab a été détenu depuis le 22 avril dernier.

Comments
Loading...